Henry Rousset, un Matheysin à Grenoble

Cliquer sur l’image

henry roussetHenry Rousset est un personnage bien oublié aujourd’hui. Pourtant, il fut un acteur important de la vie grenobloise au temps de la Belle époque, chantre de Grenoble, du Dauphiné et de la Matheysine. Né à la Mure en 1860, il fit ses études au Petit séminaire du Rondeau et s’installa greffier de justice de paix à Grenoble en 1888, profession qu’il exerça jusqu’en 1920.

Henry Rousset fut aussi journaliste, auteur de revues légères, poète, écrivain, historien. On lui doit à ce titre quelques ouvrages de références : Le théâtre à Grenoble de 1500 à 1890, une Histoire illustrée des rues de Grenoble, La Presse à Grenoble de 1700 à 1900 et surtout Les Dauphinoises célèbres que la poétesse Lucie Guigo-Coulmassis qualifiait en 1924 « d’ouvrage fameux devenu introuvable ».

En cette fin de XIXè siècle, dans une ville qui va se transformer à grande allure, Henri Rousset est une personnalité éclectique qui bouleverse les codes sociaux : l’auxiliaire de justice est aussi journaliste satirique, le bourgeois installé est amateur d’art et poète, l’homme d’affaire est historien… Il ébranle l’ordre établi et annonce en quelque sorte les changements de la société urbaine du XXème siècle.

 

 

En vente en librairie à La Mure.